Outils pour utilisateurs

Outils du site


documentspreparatoireagvingtetunavril

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

documentspreparatoireagvingtetunavril [2010/01/08 12:02] (Version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
 +======Préparation AG du 21 Avril 2009======
 +
 +[[DocumentspreparatoireAGtroisavrilneuf|Documents preparatoires]]
 +
 +
 +=====1=====
 +Proposition de motion
 +
 +
 +Signer ensemble l'​appel de Strasbourg II:
 +
 +--------------------------------------------------------------------------
 +
 +Appel de Strasbourg (II) : « La démocratie est en danger »
 +
 +Nous, enseignants,​ enseignants-chercheurs et chercheurs, personnels administratifs et techniques de lUniversité de
 +Strasbourg, étudiants et jeunes chercheurs, nous nous adressons à lopinion publique, à notre représentation
 +nationale, aux partis politiques, aux organisations syndicales, aux instances européennes et à lensemble des médias
 +pour quils entendent, soutiennent et relayent notre appel.
 +
 +Trois mois après la publication de lAppel de Strasbourg (http://​appeldestrasbourg.unistra.fr),​ après huit semaines
 +de grève et de multiples manifestations,​ nous observons que la mobilisation la plus importante, la plus unanime et
 +la plus longue de ces quarante dernières années continue dêtre ignorée par le gouvernement et demeure encore mal
 +connue par lopinion publique. Aussi nous tenons à afficher notre soutien aux médias et aux journalistes qui ont le
 +courage de dénoncer les nombreuses violences policières dont notre mouvement est la victime ainsi que les mensonges
 +du gouvernement qui conduisent aujourdhui à une grave désinformation. Celle-ci tend à travestir la force de notre
 +mobilisation,​ la clarté de nos revendications et la teneur réelle des réformes imposées. Malgré les affirmations
 +péremptoires de Valérie Pécresse et Xavier Darcos, toute la population de notre pays doit savoir quà ce jour aucun
 +dossier nest réglé, malgré quelques concessions à la marge :
 +* la logique du décret réécrit sur le statut des enseignants-chercheurs reste celle du texte initial ( ce qui a été
 +admis par Claude Guéant lui-même)
 +* M. Darcos essaye déchanger un moratoire sur le contenu des concours contre une application immédiate de la
 +réforme de la formation des enseignants
 +* aucune avancée na été obtenue dans le dossier du démantèlement des organismes publics de recherche, ni dans les
 +autres dossiers portés par notre mouvement (contrat doctoral unique, individualisation de carrières des personnels
 +administratifs et techniques, externalisation des tâches)
 +* les gels de suppressions de postes pour 2010 et 2011 ne sont que des promesses qui nimpliquent ni retour sur les
 +suppressions de 2009, ni réponse à notre demande dun plan de création demplois statutaires scientifiques.
 +
 +Le combat que les médias ont à mener et que certains dentre eux ont entrepris est le même que le nôtre : la défense
 +de liberté dexpression et de la libre circulation des idées contre un gouvernement qui pratique lartifice, la
 +manipulation et lintimidation. Nous laffirmons avec gravité : la démocratie est en danger. Usant de tous les moyens
 +de pression et de répression à sa disposition,​ notre gouvernement se sert du dossier universitaire comme dun
 +laboratoire préparant lextension dune politique régressive dans tout le service public déducation,​ et au-delà, dans
 +lensemble de la fonction publique et dans les associations qui assurent des missions dintérêt public.
 +Aussi nous prenons à témoin toute la population de notre  pays de ce que notre gouvernement ne sait répondre que
 +par un grave déni de démocratie,​ par une irresponsable obstination à faire passer de mauvaises réformes quel quen
 +soit le prix, et par un refus incompréhensible dentendre notre colère légitime et notre force de proposition.
 +
 +
 +Avec tous ceux qui nous soutiennent depuis des mois dans notre combat, avec les parents délèves, les élèves et les
 +étudiants, avec toute la communauté denseignement et de recherche, de la maternelle à lUniversité,​ qui sest
 +mobilisée massivement le 19 mars et encore le 2 avril, nous demandons solennellement à notre représentation
 +nationale et à tous nos élus de relayer enfin, dans toutes les instances et assemblées,​ notre double demande dun
 +retrait sans délais de toutes les réformes contestées et de louverture du grand débat national que le monde de
 +lEnseignement et de la Recherche est en droit dattendre. Nous formulons également une demande pressante aux
 +organisations syndicales, et en particulier à leurs directions respectives,​ afin quelles sabstiennent de brader nos
 +revendications dans une mascarade de négociations qui aggravent lillisibilité et linapplicabilité de réformes mal
 +conçues dans la plus grande précipitation. Nous les appelons à soutenir explicitement les motions de la
 +Coordination Nationale des Universités qui exigent depuis deux mois le retrait pur et simple des réformes
 +incriminées.
 +
 +Nous interpellons enfin la Commission Européenne ainsi que les parlementaires européens afin quils se mettent à
 +lécoute des aspirations et des demandes de tous ces enseignants,​ chercheurs et étudiants européens qui nacceptent
 +plus aujourdhui, ni le sacrifice des Humanités et des Sciences Humaines et Sociales sur lautel de l « Economie de
 +la connaissance », ni la dépendance accrue de la recherche scientifique aux seules lois de la rentabilité,​ du
 +marché et de lindustrie. Nous nous adressons à tous les partis politiques et tous les candidats aux élections
 +européennes pour quils se saisissent des questions de lenseignement et de la recherche et prennent clairement
 +position sur les réformes en cours, sur la nocivité de la loi LRU et de ses conséquences en chaîne, et sur
 +lentreprise de destruction massive du service public engagée par le gouvernement français.
 +
 +Le collectif des Appels de Strasbourg
 +
 +Cet appel est proposé aux signatures collectives (coordinations,​ associations,​ collectifs, sociétés savantes, etc).
 +Un troisième Appel de Strasbourg est en cours de rédaction et paraîtra la semaine du 6 avril.
 +
 +Contact pour envoi des signatures collectives : appel@alinda.u-strasbg.fr
 +
 +
 +=====2=====
 +Nous sommes assez conscient que le gouvernement prépare l'​augmentation
 +des frais de scolarité.Mais on n'a pas de preuve.
 +Je pense néanmoins qu'il faut leur couper l'​herbes sous le pied en
 +proposant une motion.
 +"Nous demandons ​ la création d'une loi garantissant que les frais
 +d'​études (frais de scolarité et autre frais divers) payable par les
 +étudiants aux universités et écoles d'​ingénieurs publiques au titre de
 +leur formation ne dépassent jamais 30% du SMIC"
  
documentspreparatoireagvingtetunavril.txt · Dernière modification: 2010/01/08 12:02 (modification externe)