Outils pour utilisateurs

Outils du site


pageagddnprepa

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

pageagddnprepa [2010/01/08 12:02] (Version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
 +=====ORDRE DU JOUR=====
 +Comme vous le savez, l'​après-midi est aujourd'​hui (Lundi 2 février)
 +banalisée par le président Lionel Collet à la demande du comité de
 +mobilisation LYON 1. Ce qui signifie que TOUS les personnels et
 +étudiants sont autorisés à se rendre à :
 +
 +****
 +l'​Assemblé Générale des personnels et étudiants
 +Amphi Astree 13
 +Lundi 2 février 13h - 17h
 +****
 +
 +Nous aurons notamment à l'​ordre du jour :
 +
 +- La présentation de la mobilisation nationale : une coordination de 46
 +universités a voté une motion le 22 janvier dernier, et des délégués de
 +69 universités se retrouvent aujourd'​hui pour débattre et décider de la
 +suite. Des représentants de LYON 1 ont été mandatés. Plus de détails à
 +l'​adresse suivante :
 +http://​www.shesp.lautre.net/​
 +
 +- débat, discussion et vote sur la motion présentée au point précédent,​
 +qui appelle notamment à la grève reconductible dans les universités et
 +les epst à partir d'​aujourd'​hui,​ lundi 2 février.
 +
 +- débat, discussion et vote sur les actions à entreprendre pour
 +communiquer largement nos revendications aux étudiants, au public, aux
 +médias...
 +
 +- information sur le congrès du 3 février. Vous pouvez à ce sujet
 +retrouver la motion présentée par un groupe d'​élus souhaitant porter les
 +revendications des différentes AG sur l'​intranet de l'​université ​ :
 +http://​www.univ-lyon1.fr/​1232635434440/​0/​fiche___document/&​RH=INT_ACT
 +
 +En attendant, nous vous invitons
 +
 +- à suivre la mobilisation nationale à partir de
 +http://​www.sauvonsluniversite.com/​
 +
 +- à lire la déclaration de quatre grands scientifiques français dont le
 +prix nobel Albert FERT, qui reviennent sur une partie de nos
 +revendications :
 +http://​sciences.blogs.liberation.fr/​home/​2009/​01/​universit-et-re.html
 +
 +
 +En vous espérant nombreux en assemblée générale et dans les actions à venir,
 +
 +--
 +Le comité de mobilisation LYON 1
 +http://​douaalter.lautre.net/​mobilisation/​
 +
 +
 +
 +
 +
 +
 +
 +
 +**Annonce de l'AG par l'​Université :** 
 +
 +diffusé sur ucbl@univ-lyon1.fr,​ etudiants@univ-lyon1.fr
 +
 +Madame, Monsieur,
 +
 +A la demande des organisations syndicales de l'​UCBL,​ une assemblée générale
 +ouverte aux personnels et étudiants de l'​établissement se tiendra :
 +
 +- lundi 2 février 2009, de 13H à 17H, amphithéâtre 13, bâtiment Astrée,
 +domaine de la Doua.
 +
 +Les personnels de l'UCBL ainsi que les étudiants sont autorisés à assister à
 +cette assemblée générale. Aucun enseignement obligatoire ou épreuve de
 +contrôle ne devront être organisés lundi 2 février 2009, de 13H à 17H.
 + 
 +Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'​expression de mes salutations les
 +meilleures.
 +
 +Le Président,
 +Lionel Collet
 +
 +
 +
 +=====Travaux préparatoires=====
 +
 +
 +** Ordre du jour indicatif**
 +
 +
 +A la réunion de Vendredi on a prévu l'​ordre du jour suivant pour
 +l'AG de lundi :
 +
 +1. (premier point qui doit être très court)
 +Projection de la motion 1 de la coordination ​ nationale appelant à la
 +grève ​ reconductible à partir du 2 février
 +http://​www.sauvonsluniversite.com/​spip.php?​article1458
 +
 +que l'on complète ensuite avec les points manquants dans la liste de
 +revendications de nos ags
 +http://​douaalter.lautre.net/​mobilisation/​documents/​revendications.html
 +http://​douaalter.lautre.net/​mobilisation/​documents/​motionAGbiatoss_27_01_09.html
 +
 +Et la conclusion : pour l'​instant nous ne sommes pas entendu.
 +
 +2. Puis on propose tout de suite de débattre la question de la grève
 +reconductible à Lyon 1 et donc le vote de la motion de la coordination
 +nationale complétée par nos revendications.
 +
 +Pour ce débat (ou après ?) il est préférable que l'on fasse une proposition/​des propositions claires pour les modalités de la grève (vu les échanges interminables que l'on a déjà eu sur les questions de la
 +déclaration de la grève ...). Ci-dessous j'ai fait un premier brouillon de propositions (P1).
 +
 +3. Point rapide d'​information sur le congrès.
 +
 +4. Suivant ​ la conclusion du point 2, ou bien on passe à une AG de
 +grévistes pour l'​organisation de la grève, les actions ...
 +ou bien on continue l'AG pour  décider d'​actions de mobilisation dans
 +les jours suivants.
 +
 +** PROPOSITION P1 **
 +Une proposition pour les modalités d'une grève à partir du 3 février :
 +
 +Débuter ​ chaque jour (heure et lieu à définir) par une Ag/réunion des
 +grévistes
 +qui décident collectivement de la poursuite ou non de la grève.
 +
 +En cas de poursuite :
 +
 +  * déclaration collective d'une liste de grévistes. Deux options pour
 +cette liste journalière (choisir une option pour commencer qui pourra être modifiée ensuite) :
 +
 +  * tout le monde se déclare en grève (on tentera de négocier auprès de la
 +direction le paiement du maximum de jours de grèves; mais si la
 +négociation échoue, on a le risque de retenue de tous les jours y
 +compris ceux du week-end);
 +
 +  * seuls ceux qui ont une obligation de service le jour en question se
 +déclarent en grève
 +(en particulier pour les enseignants et enseignants-chercheurs,​
 +uniquement ceux qui ont un cours
 +ou une obligation administrative comme par exemple les inscriptions
 +pédagogiques ou les jurys).
 +Dans ce cas, mettre en place une caisse de grève permettant de
 +solidariser les coûts entre ceux qui sont obligés
 +de se déclarer tous les jours (administratifs par exemple), ceux qui ont
 +4 jours de cours et ceux qui en ont seulement 1 ou 0 dans la semaine ...
 +
 +(Pour les enseignants et enseignant-chercheurs,​ tout enseignement annulé
 +pour raison de grève n'est pas à rattraper et doit rester inscrit à son
 +service).
 +
 +  * définir, préparer les actions du jour et/ou les suivants ... (Dans un
 +premier temps, organiser des débats avec les étudiants à la place des
 +cours, organiser des ag dans les labos, composantes,​ services pour
 +élargir le mouvement de grève, se rendre visible ​ sur le campus ...)
 +
 +CONSTAT :
 +Il n'a échappé à personne que le début de mobilisation actuelle est inhabituel
 +par son ampleur. Du coup, le mot d'​ordre de grève reconductible est évoqué
 +sérieusement par la coordination nationale, reprenant des propositions locales
 +multiples dans les universités.
 +Cependant, des craintes et des réserves se font jour. Le risque d'​avortement de
 +cette grève, sur lequel parie sans doute le gouvernement,​ n'est en effet pas à
 +négliger : apparente détermination du gouvernement à franchir un pas
 +supplémentaire et décisif dans la liquidation du service public d'​état,​
 +fragmentation possible du front intersyndical lorsque le gouvernement aura
 +lâché en pâture quelques aménagements marginaux, notamment peuvent faire
 +hésiter à s'​engager dans une telle action de grève.
 +Par ailleurs, une discussion sur cette liste a eu lieu au sujet des déclarations
 +de grèves par les différentes catégories de personnels (certains comme les
 +Biatoss étant plus exposés que d'​autres). Voici les résultats provisoires de
 +quelques « ganberegements », qui n'ont sans doute rien d'​original,​ à ce propos
 +:
 +
 +**PROPOSITION P2** :
 +Voici donc une proposition à amender :
 +1/ Sous couvert d'un préavis de grève couvrant le mois entier (pour débuter),
 +les EC pourraient faire grève uniquement les jours d'​enseignement,​ c'​est-à-dire
 +les jours où c'est le plus visible. Un jour par semaine peut même suffire pour
 +les plus hésitants. Cela dégage d'​ailleurs du temps pour relayer les
 +informations auprès des étudiants et du public.
 +2/ Les retraits sur salaire (s'ils sont effectifs) seraient donc limités. Par
 +ailleurs, les EC ainsi grévistes, ou même les non grévistes, et les chercheurs
 +(certains se disant parfois que s'ils font grève, c'est invisible) pourraient
 +consacrer un partie de salaire à la constitution d'une CAISSE DE GREVE.
 +=> Cette caisse serait consacrée aux personnels en grève reconductible
 +effective, notamment les personnels Biatoss (nous reprécisons ici pour ceux qui
 +n'ont pas ce statut, pardon si c'est inutile -  Bibliothécaires Ingénieurs
 +Administratifs Techniciens Ouvriers et de Service et de Santé : bref ça fait du
 +monde) qui porteraient naturellement les revendications de l'​Assemblée Générale.
 +
 +IMPACT RECHERCHE
 +Si la grève s'​effectue de façon assez suivie, mais potentiellement longue, un
 +rapport de force favorable peut s'​établir rapidement, avec une paralysie
 +réversible effective de l'​université et Epst. En effet le fonctionnement des
 +universités et Epst repose sur un travail à flux tendu des personnels Biatoss,
 +il serait temps de s'en rendre compte. Si une minorité significative cesse le
 +travail, soutenue financièrement,​ logistiquement,​ et « moralement » par les
 +autres personnels, notamment EC et chercheurs, il est probable que le
 +fonctionnement normal sera très rapidement rendu impossible, ce qui est l'un
 +des objectifs voté par la coordination nationale.
 +
 +REMARQUES
 +Nous avons tous grand intérêt, dans un contexte qui va de plus en plus à
 +l'​individualisation,​ la méfiance envers les uns les autres, à développer des
 +actions solidaires. Ca n'a rien à voir avec de la générosité,​ de la charité, ou
 +je ne sais quoi d'​autre. C'est de l'​action solidaire, point à la ligne, et c'est
 +plus que jamais nécessaire.
 +
 +Un point important à garder en tête est que le décompte des grévistes
 +n'​intéresse plus grand monde, surtout d'un point de vue médiatique. Le décompte
 +des manifestants en revanche est bien plus scruté. Or l'on peut très bien aller
 +en manif 2h pour les personnels sans être noté en grève.
 +
 +Cette forme d'​action n'est pas incompatible avec la revendication que les
 +instances locales, - maintenant pleinement responsable du versement de nos
 +salaires et de leur attribution !- que les jours de salaires retenus soient
 +reversés à tous sous forme de prime. Mais pour cela, on ne peut pas compter que
 +sur nous-mêmes.
 +
 +MODALITES PRATIQUES
 +Dans nos métiers, nous gérons des situations parfois diverses et complexes à
 +tous niveaux. Ce serait bien un monde si l'on n'​arrivait pas à mettre en place
 +une procédure de dédommagement des grévistes par les non-grévistes. En dehors
 +d'​arguments de fond sur ce type d'​action,​ qu'il faut naturellement discuter, il
 +ne faut pas se cacher derrière son petit doigt et chacun peut faire cela à sa
 +mesure (disparité des salaires, des engagements financiers personnels et
 +familiaux, soutien à un proche lui-même engagé dans une action de grève dans
 +une autre structure, etc.) on est pas là pour se déjuger les uns les autres,
 +contrairement à ce que l'​esprit managérial ambiant cherche à diffuser l'air de
 +rien. Voici un calcul brut de fonderie, à la volée : par exemple, mettre 200
 +euros de côté correspond à 40 euros par jour pendant 5 jours, soit une semaine
 +entière de grève pour un salaire de 1200 euros.
 +
 +On peut de déclarer prêt à ce type d'​action,​ même si nous ne sommes
 +qu'une poignée, même si cela n'est que symbolique dans un premier temps. Ne
 +pouvant être présent à l'AG de lundi, ni mardi, quelqu'​un peut-il relayer cette
 +proposition ? Si ceci a un écho quelconque, dès mercredi, nous proposerons une
 +réunion pour une mise en place effective et simple de cette action, qui n'a de
 +sens que collectivement. Même si cette proposition est finalement rejetée, il
 +nous semble qu'​elle « mérite » d'​être au moins discutée publiquement avec toutes
 +les personnes qui se sentent concernées.
 +
 +
 +**PROPOSITION P3** :
 +Par rapport à la forme qui pourrai prendre la grève : on parle essentiellement
 +de faire grève de cours, mais nous voudrions vous rappeler que, à Lyon 1, les
 +étudiants des licences, que constituent la plus grande partie des nos
 +étudiants, n'ont pas encore cours cette semaine, mais qu'ils viendront, un par
 +un,  faire leurs inscriptions pédagogiques dès mardi 2 à vendredi 5.
 +a) C'est l'​occasion de parler aux étudiants : nous avons besoin de leur
 +mobilisation.
 +Nous pensons qu'il faut décider si les IP doivent se faire ou pas et soit les
 +assurer ou essayer de les bloquer. Cette dernière option implique probablement
 +le non démarrage des cours et, peut-être, le risque de qu'ils rentrent chez eux.
 +
 +
 +Proposition d'​ajoût ​ l'OJ : 
 +
 +
 +5. AG inter-site Académique prévue le Mercredi 4, début entre 13 ou 14h. Vote de la date. Infos à la page 
 +[[pagecoord_ac#​Seconde AG inter-site Académique|Préparation seconde AG inter-site Académique]]
 +(on peut laisser la tranche 13-14h dans le vote)
 +
 +
 +6. Correspondants wiki
 +
 +7. Les IP (voir P1)
 +
 +**PROPOSITION P4**
 +Voici une première proposition de transparents pour l'AG demain. Si
 +certains ont un moment pour en discuter demain matin, nous proposons un café
 +vers 10h à la salle café de maths : salle 110 premier étage du bat
 +braconnier.
 +
 +Nous rappellons que l'​idée est de rapidement débattre sur la question de la
 +grève. Donc présentation/​rappel très rapide des motions de la
 +coordination et de nos revendications (j'ai volontairement "​globalisé"​
 +les revendications des différentes AG sur un seul transparent;​ de toute
 +façon les motions de ces ag se trouvent en ligne via
 +http://​douaalter.lautre.net
 +
 +Ensuite un transparent sur les universités en grève; puis on passe au
 +débat ?
 +
 +Il y aura alors entre autre la question des inscriptions pédagogiques.
 +Pour être clair (et espérer faire pression sur ce gouvernement à mon
 +avis), la proposition est de se mettre en grève dès maintenant et de
 +faire grève de tout et en continu ​ : évidemment chacun fera ce qu'il
 +voudra et cela commencera forcément par petits groupes. Je pense qu'il
 +faut commencer maintenant car attendre la rentrée de la licence risque
 +de démobiliser beaucoup de collègues. Je pense de plus que la grève ne
 +sera pas réduite aux enseignements (tout du moins très rapidement). Pour
 +tenir dans la durée financièrement,​ on a l'​avantage que les enseignants,​
 +les enseignants-chercheurs et les chercheurs ne sont  pas obligés de se
 +déclarer grévistes tout le temps (tout en participant activement à la
 +grève) et il est tout à fait possible comme le signalait Raphael de
 +financer ainsi une caisse de grève pour ceux qui risquent de perdre le
 +plus de journées de salaires.
 +
 +**PROPOSITION P5**
 +"Ce n'est pas la grève générale, qui est un risque (comparativement au 
 +risque que représente l'​application des réformes actuelles). Mais la 
 +disparition de nos étudiants.
 +
 +
 +
 +Tout au contraire, nous devons les faire venir sur le campus, pour les 
 +informer (affichages,​ conférences,​ etc.) : sans manifestations ​
 +visibles, et sans le renfort massif des étudiants, notre protestation ​
 +va pourrir (La réforme du Capes concerne directement nos étudiants; ​
 +celle de notre statut également, tout autant comme étudiants, que 
 +comme citoyens - notamment sur la question de notre indépendance face 
 +au pouvoir économique ou politique : il n'y a donc aucun état d'âme à 
 +avoir. Nous luttons pour eux, et pour leur avenir - comme pour celui 
 +de nos propres enfants).
 +
 +
 +
 +A Nanterre, nous réfléchissons dans ce sens (notre rentrée est le 9 
 +février, seulement) : comment concilier grève générale & contact avec 
 +les étudiants "​modérés"​ ou "en retrait"​ ? (i.e. modérés ou en retrait ​
 += tant qu'ils n'ont pas compris ce qui les attend)
 +
 +
 +
 +Je plaide, pour ma part, pour un "​rendez-vous pédagogique"​ (donc pas 
 +de "​cours"​) deux fois par semaine (lundi et mercredi, par exemple = 
 +hors des jours de grandes manifestations traditionnelles) = un amphi 
 +par discipline, avec 1 h par cours "​fondamental"​ : 3 heures le matin, ​
 +3 heures l'ap. midi. Au milieu de la journée = 2 à 3 heures pour une 
 +éventuelle AG.
 +
 +Ainsi, nous gardons un contact pédagogique avec nos étudiants (pistes ​
 +de lectures dans les manuels, informations générales sur l'​esprit de 
 +la question au programme, grosses erreurs à éviter; les chargés de TD 
 +peuvent également intervenir 15 minutes pour suggérer quelques fiches ​
 +et lectures personnelles) et nous ne faisons pas pour autant "​cours" ​
 +(2 journées de 6h, sur la base d'un amphi pour l'​ensemble des licences ​
 +d'une discipline, c'est en fait 4h hebdomadaire par niveau : nous 
 +serons de facto "à l'​arrêt"​ ; mais nous pourrons rester plus longtemps ​
 +à l'​arrêt - y compris financièrement,​ ce qui n'est pas le moindre ​
 +problème qui surgira passée la première semaine de grève).
 +
 +En outre, ce n'est pas sorcier à organiser : un affichage sur la porte 
 +de l'​amphi attribué à chaque discipline, avec 12 créneaux horaires à 
 +remplir. S'il y a un manque d'​amphi,​ on peut se partager un amphi pour 
 +2 disciplines.
 +
 +A situation exceptionnelle,​ organisation exceptionnelle. Nous ne 
 +faisons pas cours, mais nous gardons un contact étroit avec nos 
 +étudiants (4h par semaine, hors assemblées générales et débats), sans 
 +saboter leur formation.
 +
 +Nous restons donc du bon côté de la ligne, y compris aux yeux de 
 +l'​opinion publique. Nous serons mieux compris.
 +
 +A mon avis, c'est la seule piste tenable si la grève générale est votée.
 +
 +Notre cause est juste, et fondamentale. Communiquons correctement, ​
 +organisons-nous pour durer au côté des étudiants, et nous réussirons.
 +
 +
 +
 +N'​hésitez pas à reprendre cette idée à votre compte ; et à vous 
 +regrouper par UFR (y compris avec les représentants des syndicats ​
 +étudiants) pour la proposer aux étudiants (tracts ou affichage) lors 
 +des prochaines AG. C'est ce que nous ferons, du moins je l'​espère,​ à 
 +Nanterre.
 +
 +Nous devons organiser cette mobilisation,​ qui est peut-être appelée à 
 +durer très longtemps. Pas la subir. Autant prendre les devants.
 +
 +**PROPOSITION 6**
 +1) motion 2 de la coordination nationale (dont on n'a jamais eu les chiffres du vote, d'​ailleurs) ?
 +2) Nous aurions plutôt mis : * revendication générale Lyon I,
 +puis * revendication Biatos (suite à leur AG) puis * eventuellement celles de la
 +commission PRAG/PRCE et précaire...
 +Mais tous comptes fait, c'est peut-être plus court ainsi et donc plus avec plus
 +d'​impact.
 +
 +
 +
 +{{:​ag2fev.pdf|}}
 +===== Les commentaires =====
 +**IP :** 
 +
 +// Les inscriptions pédagogiques doivent avoir lieu en principe du mardi 3 au vendredi 6
 +février.
 +
 +Il faut donc décider ce qu’on fera des IP. Quelles sont les discussions dans les
 +différentes UFR ? //
 +
 +===== Documents =====
 +[[pagepartr|l'​AG de Paris XIII]]
 +
 +[[pageste# 26 Janvier début de la grève effective |Grève SHS-ALL saint-Etienne]]
  
pageagddnprepa.txt · Dernière modification: 2010/01/08 12:02 (modification externe)