Outils pour utilisateurs

Outils du site


pagerevuepresse

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
pagerevuepresse [2009/02/14 19:33]
ds
pagerevuepresse [2010/01/08 12:02] (Version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
 +[[start#​Mini-revue de presse|Retour Section mini-revue de presse]]
 +
 =====DOCUMENT 1===== =====DOCUMENT 1=====
 Petit extrait de l'​interview de Sylvie Pierre-Brossolette (Le Point) qui Petit extrait de l'​interview de Sylvie Pierre-Brossolette (Le Point) qui
Ligne 35: Ligne 37:
  
 =====DOCUMENT 6====== =====DOCUMENT 6======
 +Salut,
 +Les députés UMP ont ouvert un site http://​www.enseignants-chercheurs.fr/​site/​edito.php , dans lequel ils assurent
 +que notre avis les intéresse.
 +Voici le message que je leur ai laissé ce soir.
 +Soyons nombreux à les aider à être moins (c...) obtus .
 + 
 +PG
 +
 +Comme vous, je suis convaincu que les femmes et les hommes issus de l'​enseignement supérieur public français sont
 +une des forces de notre pays. Ils sont en effet à même de mener des recherches ambitieuses qui dans certains
 +domaines conduiront sans doute à des innovations technologiques. Dans d'​autres domaines, ils accroîtront tout
 +simplement la connaissance humaine et ouvriront de nouveaux horizons de réflexion et de pensée. Oui la France a
 +besoin d'eux (de nous).
 +Malheureusement,​ je ne partage pas, et je ne suis pas le seul, votre vision belliqueuse de l'​enseignement
 +supérieur et de la recherche. Depuis la nuit des temps, l'​UNIVERSITE est le lieu d'​élaboration de la connaissance
 +et du progrès de l'​humanité. C'est dans le partage des connaissances et l'​ouverture au monde que les
 +universitaires ont su faire progresser l'​humanité en élevant constamment son niveau d'​exigence. Si les chercheurs
 +et les enseignants chercheurs, se confrontent en permanence à la saine émulation d'une forme de compétition
 +internationale,​ c'est avant tout dans l'​optique de progresser et de s'​enrichir mutuellement au contact des
 +meilleurs, et en aucun cas, dans un logique, de stratégie ou de bataille commerciale,​ fut elle de l'​intelligence.
 +Si la connaissance progresse dans le monde, la France progressera,​ soyez en sûrs.
 +Pour répondre très concrètement à votre première question, une manère de valoriser le potentiel de la recherche
 +et de l'​enseignement supérieur serait, dans un premier temps, d'​enjoindre Mr le Président de la République de
 +revenir sur ses propos insultants. Ensuite, et sur la base de véritables diagnostics des problèmes réels que
 +connaissent la recherche et l'​enseignement supérieur, de proposer une loi de remplacement de la LRU,
 +respectueuses des valeurs de l'​Université et ambitieuse dans les moyens associés. Ce dernier point ne devrait pas
 +vous être trop pénible, puisque vous mêmes souhaitez « doter les universités françaises de moyens renforcés ».
 +La colère, je parle bien de colère, et pas d'​inquiétude ou d'​incompréhension,​ qui se fait entendre aujourd'​hui
 +autour des effets négatifs de l'​application de la LRU, ne se limite pas à une contestation de « quelques
 +dispositions transitoires ??? » d'UN décret. Cette colère résulte d'un rejet profond de l'​esprit même de la LRU,
 +qui vise à mettre en concurrence (au mauvais sens du terme) les universités et ses acteurs, à l'​échelle mondiale.
 +C'est pourquoi, nous ne pensons pas qu'un solution puisse émerger d'un bricolage des textes d'​application de la
 +LRU (démantèlement des organismes de recherche, masterisation des concours, contrat doctoral unique, suppression
 +de postes, réduction des moyens (si, si !!), .précarisation à outrance des personnels toutes catégories
 +confondues, statut des EC, etc...).
 +
 +Pour être constructif,​ je vous suggère une lecture attentive de la "​synthèse des états généraux de la recherche",​
 +que vous pouvez télécharger à cette adresse http://​cip-etats-generaux.apinc.org/​ , et de revenir vers nous APRES
 +en avoir débattu avec Mme la ministre Valentine Pecresse et éventuellement Mme Bazy-Malaurie. Vous serez surpris
 +de constater à quel point les chercheurs français sont progressistes et combien ils peuvent être une force de
 +propositionS. (S volontairement en caractère majuscule)
 +Ensuite, j'​invite Mrs Fasquelle et Goasguen, en tant qu'​universitaires,​ à expliquer à Mr le Président
 +Bruni-Sarkozy,​ combien ses propos du 22 janvier ont blessé la communauté de l'​Enseignement Supérieur et de la
 +Recherche (chercheurs,​ enseignants chercheurs, enseignants,​ BIATOSS).
 +Si votre seule ambition consiste à tenter d'​améliorer un décret d'​application d'une loi dont l'​esprit même,
 +heurte les fondements de l'​Université et de ses valeurs humanistes et collégiales,​ je vous le dis dans un
 +« esprit constructif et de dialogue »,​ vous perdez votre temps, et notre argent. Il eut été plus rentable de
 +commencer par la concertation et le dialogue, sur la base des conclusions des « états généraux de la recherche ».
 +C'est donc pour vous épargner de pénibles désillusions et, je me répète et j'​insiste,​ dans un esprit très
 +constructif,​ que je vous engage à ne pas perdre votre temps et notre argent à avancer des propositions de
 +« bricolage » de la LRU et de ses sous-produits,​ mais plutôt d'​intervenir auprès de Mme la ministre Valentine
 +Pécresse, pour qu'​elle entende enfin les propositions du monde de l'​enseignement supérieur et de la recherche.
 +Une solution, aux problémes actuels réside très certainement dans le remplacement de la LRU par une nouvelle loi,
 +élaborée, cette fois-ci, dans une véritable concertation,​ et respectueuse des valeurs de l'​Université,​ et de la
 +Recherche.
 +Pour finir n'​hésitez pas à consulter l'​ensemble des représentants,​ élus eux aussi, des associations en lesquelles
 +nous avons confiance, comme Sauvons l'​Université SLU et Sauvons la Recherche SLR. (Mr Darcos et ses services de
 +renseignement pourront sans aucun doute vous donner les adresses des sites officiels de ces associations).
 +Je vous remercie de nous avoir ouvert cette tribune, dont je doute toutefois que vous sachiez faire bon usage.
 +PG
 +MC
 +PS : Je cède mes droits d'​auteur et autorise Mr Lefebvre à insérer ce texte sur son FaceBook.
 +
 +LA MODULATION DU SERVICE ? ÇA N'​ARRIVERA PAS QU'AUX AUTRES...
 +
 +Je suis signataire de la pétition réclamant l'​abandon du projet de décret de modification du statut des enseignants-chercheu
 +
 +http://​www.recherche-enseignement-superieur.fr/?​petition=2
 +
 +De nombreuses universités ont déjà exprimé leur mécontentement : (carte interactive)
 +http://​www.univ-lille1.fr/​snesup59-62/​mobilisation/​
 +
 +
 +
 +======France culture le 2 Avril ======
 +
 +France Culture aujourd'​hui au journal de 12h30 :
 +
 +"la mobilisation ne semble ne pas faiblir, même si les situations sont
 +très diverses"​.
 +
 +"les étudiants et les enseignants ne comprennent pas l'​autisme du
 +gouvernement"​.
 +
 +"le mouvement est paradoxalement peu visible. Est-ce la faute des médias ?"
 +
 +"une mobilisation qui dépasse maintenant Mai 68 en durée"​
 +
 +"le fossé entre les universitaires et les présidents d'​université se
 +creusent."​
 +
 +"Les présidents critiquent la radicalisation. Du côté étudiants et
 +universitaires,​ c'est surtout les violences policières qui se
 +radicalisent"​ (de mémoire, là, il y a plein de conditionnels présents)
 +
 +Bref, on est pas enterrés, continuons à lutter !
 +Damien
 +
pagerevuepresse.1234636380.txt.gz · Dernière modification: 2010/01/08 12:01 (modification externe)