Outils pour utilisateurs

Outils du site


start

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
start [2009/07/04 00:51]
ds
start [2010/01/08 12:02] (Version actuelle)
Ligne 9: Ligne 9:
  
  
-==Communiqué du 1er Juillet 2009 du Comité de Mobilisation Lyon 1 pour la grève des présidents de jury de baccalauréat==+======Communiqué du 1er Juillet 2009 du Comité de Mobilisation Lyon 1 pour la grève des présidents de jury de baccalauréat=======
  
  
- "Le baccalauréat est le premier diplôme universitaire permettant l'​accès à l'​enseignement supérieur public. Les jurys de baccalauréat consacrent le passage des élèves du lycée vers l’université,​ lieu fondamental d’élaboration et de transmission du savoir et de ses pratiques.+ "Le baccalauréat est le premier diplôme universitaire permettant l'​accès à l'​enseignement supérieur public. Les jurys de baccalauréat consacrent le passage des élèves du lycée vers l’université,​ lieu fondamental d’élaboration et de transmission du savoir et de ses pratiques.
  
- Au cours de l’année universitaire 2008-2009, dans le cadre d’un mouvement national sans précédent par son ampleur et sa durée, les personnels des universités et les étudiants se sont mobilisés contre les réformes qui affectent l’université,​ portent atteinte à la formation des enseignants et démantèlent le service public de l'​Enseignement et de la Recherche - réforme dite de mastérisation,​ décret modifiant les statuts des enseignants-chercheurs,​ précarisation accrue des personnels BIATOSS, démantèlement des grands organismes de recherche, contrat doctoral unique, suppressions de postes -. Plutôt que d’entendre et d’engager de vraies négociations,​ les ministères de l’Education et de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche ont préféré le passage en force. Si les universitaires ont choisi d’assurer les examens, ils n’ont aucunement renoncé à leurs revendications.+ Au cours de l’année universitaire 2008-2009, dans le cadre d’un mouvement national sans précédent par son ampleur et sa durée, les personnels des universités et les étudiants se sont mobilisés contre les réformes qui affectent l’université,​ portent atteinte à la formation des enseignants et démantèlent le service public de l'​Enseignement et de la Recherche - réforme dite de mastérisation,​ décret modifiant les statuts des enseignants-chercheurs,​ précarisation accrue des personnels BIATOSS, démantèlement des grands organismes de recherche, contrat doctoral unique, suppressions de postes -. Plutôt que d’entendre et d’engager de vraies négociations,​ les ministères de l’Education et de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche ont préféré le passage en force. Si les universitaires ont choisi d’assurer les examens, ils n’ont aucunement renoncé à leurs revendications.
  
- Dans ce contexte et afin de réaffirmer notre détermination,​ nous avons décidé d’être en grève du lundi 6 juillet 2009 au jeudi 9 juillet 2009 (conformément au préavis déposé) et de ne pas participer aux jurys de baccalauréat.+ Dans ce contexte et afin de réaffirmer notre détermination,​ nous avons décidé d’être en grève du lundi 6 juillet 2009 au jeudi 9 juillet 2009 (conformément au préavis déposé) et de ne pas participer aux jurys de baccalauréat.
  
- Il ne s'agit pas ici de mettre en péril le déroulement du bac 2009 (les fonctions de président seront assurées par les vice-présidents),​ mais d'​attirer une nouvelle fois l'​attention du grand public et du gouvernement sur les dangers que représente la politique actuelle en termes de recherche et d'​enseignement:​ nous refusons de cautionner le devenir d'un système d'​enseignement secondaire qui se dégrade et l’accueil des futurs étudiants dans une université que nous considérons comme en péril."​+ Il ne s'agit pas ici de mettre en péril le déroulement du bac 2009 (les fonctions de président seront assurées par les vice-présidents),​ mais d'​attirer une nouvelle fois l'​attention du grand public et du gouvernement sur les dangers que représente la politique actuelle en termes de recherche et d'​enseignement:​ nous refusons de cautionner le devenir d'un système d'​enseignement secondaire qui se dégrade et l’accueil des futurs étudiants dans une université que nous considérons comme en péril."​
  
 Pour le Comité de Mobilisation Lyon1 Pour le Comité de Mobilisation Lyon1
start.txt · Dernière modification: 2010/01/08 12:02 (modification externe)