Rencontres Statistiques Lyonnaises



L'objectif des Rencontres Statistiques Lyonnaises est, comme son nom l'indique, de permettre aux personnes intéressées par la recherche en Statistique à Lyon de se rencontrer et de mieux connaître ce qui est fait dans les différentes institutions lyonnaises.  Ces rencontres ont débuté en octobre 2009, et ont lieu sur la base d'environ une rencontre par mois. Les premiers exposés ont été d'ordre introductif, accessibles à tous. Il n'y a jusqu'à ce jour pas de créneau fixe, mais chaque rencontre est fixée après consultation des membres de la liste de diffusion.
Si vous souhaitez adhérer à cette liste de diffusion, merci d'écrire à fougeresATmath.univ-lyon1.fr (remplacer 'AT' par @).

Résumé : Les courbes d'intensité-durée-fréquence (IDF) pour les précipitations extrêmes sont largement utilisées pour concevoir des infrastructures civiles telles des égouts et des digues. Toutefois, les courbes IDF ne sont parfois disponibles qu'en quelques endroits isolés. On proposera une façon d'interpoler les précipitations extrêmes relatives à plusieurs durées pour calculer des courbes IDF sur un grand domaine clairsemé. On verra qu'en l'absence de données locales, on peut faire appel à une reconstitution de la météo comme covariable pour interpoler les caractéristiques des précipitations extrêmes. Cette covariable sera incorporée à un modèle spatial bayésien hiérarchique pour les précipitations extrêmes qui s'avère particulièrement bien adapté à la structure en treillis de la covariable, permettant ainsi des calculs rapides et précis. À titre d'illustration, la méthodologie sera utilisée pour construire des courbes IDF pour l'est du Canada. Une vaste étude de validation croisée montrera qu'aux emplacements où les données sont disponibles, la méthode proposée améliore généralement la pratique actuelle qui consiste à prendre la courbe IDF de la plus proche station disponible. Au final, le modèle fournit des courbes IDF fiables sur l'ensemble du domaine. Ce travail a été réalisé en collaboration avec Jonathan Jalbert (Polytechnique Montréal) et Luc Perreault (IREQ).