Ensembles nodaux sur un vrai tambour

Expérience réalisée pour illustrer mon stage à Marseille. C'est peu musical mais très joli...

On fait vibrer une membrane (tambour) sur laquelle on dispose de petites particules (sable noir). Pour certaines fréquences particulières dites propres, des formes bien visibles apparaissent : le sable se dépose aux endroits où la membrane est immobile, formant des lignes nodales.

À chaque fréquence propre correspond une certaine forme (dont la complexité a tendance à augmenter avec la fréquence).


Liens