Entreprises

VaLSEM  : Valorisation Lyon Saint-Etienne en Mathématiques, un groupement de chercheurs en mathématiques en interaction avec les entreprises.

Entreprises : dopez votre compétitivité par les mathématiques. L’Institut Camille Jordan (ICJ) peut vous aider dans votre innovation. Contactez-nous pour toute demande en lien avec les mathématiques !

valo@math.univ-lyon1.fr

Les mathématiques participent à 15% de la valeur ajoutée française.

Consulter l’enquête.

Nos domaines d’expertise

L’ICJ couvre l’ensemble du spectre mathématique et possède des compétences et expertises mobilisables pour les entreprises :

  • Modélisation probabiliste, mesures de risque, simulation aléatoire.
  • Analyse des données, analyse de sensibilité, plans d’expérience, prévisions statistiques.
  • Evaluation des risques extrêmes, statistique spatiale.
  • Problèmes inverses.
  • Calcul haute performance (HPC), calcul parallèle.
  • Méthodes numériques avancées, éléments finis, méthodes de Galerkin discontinu.
  • Modélisation par équations différentielles, équations aux dérivées partielles.
  • Développement de solveurs linéaires et non linéaires, techniques de pré-conditionnement.
  • Traitement d’images 2D, 3D, 4D
  • Optimisation, contrôle optimal.
  • Cryptographie.

Les domaines d’application sont variés

  • Environnement.
  • Médecine.
  • Finance, assurance.
  • Mécatronique
  • Energie
  • Transport réactif

Une recherche liée aux formations, des possibilités de stages

Les membres de l’ICJ participent aux formations de mathématiques des divers établissements d’enseignement supérieur et de recherche du site Lyon – Saint-Etienne : [
Université Claude Bernard Lyon 1 (Département de Mathématiques de la Faculté des Sciences et Techniques, Institut de Sciences Financière et d’Assurances, Polytech Lyon), Ecole Centrale de Lyon, INSA Lyon, Université Jean Monnet Saint Etienne. Les étudiants de ces formations peuvent être de futurs stagiaires ou collaborateurs dans vos entreprises.

Des partenariats et collaborations de recherche

L’ICJ a développé et développe diverses collaborations avec des partenaires industriels dont : Michelin, EDF, CEA, Exxon Mobil,Plaxis, Siemens, Intel, Mentor Graphics, Renault, IFPEN, Gerflor …

Ces actions illustrent l’apport des mathématiques dans des cadres applicatifs et industriels à différents niveaux. L’ICJ peut vous accompagner sur différents types de projets :

  • Formations courtes.
  • Expertises (ponctuelles et de courte durée).
  • Contrats de recherche (projets plus ambitieux et de plus longue durée) :
    • Thèses en entreprise (conventions CIFRE par exemple),
    • Partenariats ou chaires d’excellence en enseignement et recherche.

Nos « Sucess Stories »

Exemples de collaborations industrielles réussies

  • Michelin : partenariat de recherche depuis 2007, méthodes numériques pour la simulation de pneumatiques.
  • MicrodB : identification et caractérisation de sources acoustiques, collaboration dans le cadre d’un FUI.
  • Néolys : co-financement avec MILyon d’une thèse sur la quantification de la réponse d’une tumeur après traitement par radiothérapie.
  • Electricité De France  : contrat de recherche sur la modélisation et l’évaluation des risques extrêmes conjoints.
  • Thalès et CNES : deux collaborations entre Lyon et Toulouse ont été menées. Ces collaborations ont portée sur des modèles pour les systèmes de navigation par satellites.
  • Volvo : générateur de cycles d’itinéraires par des méthodes statistiques.
  • Ecole Nationale d’Architecture de Lyon : sur une étude entre l’architecture et l’autisme.
  • Chaire OQUAIDO : consortium sur l’Optimisation et QUAntification d’Incertitude pour les Données Onéreuses.
  • Hospices Civils de Lyon : collaboration avec le Service d’Hématologie Clinique sur la modélisation des leucémies. Collaboration avec des médecins sur une étude sur la schizophrénie. Etude statistique, avec des chercheurs en neurosciences, sur des tests cliniques olfactifs.

Les projets de partenariats peuvent être soutenus par des aides pour financer cet effort d’innovation, d’ingénierie avancée ou de recherche appliquée.

L’Institut Camille Jordan est en lien étroit avec l’ Agence pour les mathématiques en interaction avec l’entreprise et la société (AMIES) ainsi qu’avec les cellules de valorisation de ses différentes tutelles (Université Lyon 1, CNRS, …). Le laboratoire d’excellence MILyon (Mathématiques et Informatique fondamentale à Lyon qui regroupe trois laboratoires : UMPA, LIP, ICJ) apporte aussi son soutien à ces actions.

EDF

Dans le cadre d’une collaboration de recherche ayant notamment impliqué l’encadrement de deux stagiaires, d’un post-doc et d’un doctorant, nous avons étudié des questions spécifiques en lien avec l’évaluation de risques extrêmes conjoints, du type : comment prévoir la probabilité de dépassement de différents seuils simultanément pour plusieurs variables fixées ? comment extrapoler à l’aide d’informations provenant de différents sites connus la survenue d’un événement extrême en un nouveau site ? Les réponses apportées mettent en œuvre de nombreux aspects de la théorie des valeurs extrêmes multivariée, de la statistique des séries temporelles, de la modélisation spatiale ou spatio-temporelle.

Michelin

Les thématiques développées tournent autour de l’amélioration de la performance des méthodes numériques en particulier sur la prise en compte des conditions de contact avec frottement (enjeu central dans la simulation de pneumatiques), la simulation des renforts et la prise en compte de concentrations de contraintes.

Michelin dispose d’une équipe qui développe ses propres codes de calcul au Centre de Technologies Europe (Clermont-Ferrand). A la frontière entre mécanique des solides, mathématiques appliquées et calcul haute performance, cette équipe tisse de nombreux liens avec des laboratoires de recherche dans le monde entier. Une collaboration tripartite s’est établie entre l’ICJ, Michelin ainsi que l’ENIT de Tunis dans ce cadre à partir de 2007. Cette collaboration, qui se continue toujours, à donné lieu au financement de 5 thèses, 4 stages de master et 1 stage post-doctoral.

MicrodB

MicrodB est une PME basée à Ecully (69), spécialisée dans l’identification et la caractérisation de sources acoustiques. Elle intervient dans de nombreux domaines où ce type de problématique est prépondérant (automobile, aéronautique, marine,…), en fournissant aussi bien des outils de mesure, que des solutions permettant une cartographie précise des sources acoustiques.

Les premières collaborations avec l’Institut Camille Jordan ont démarré au printemps 2016 dans le cadre de discussions avec le Laboratoire Commun P3A. En particulier, un stage post-doctoral a pu être proposé, ce qui a permis de mettre en évidence un lien entre certaines thématiques de recherches développées à l’ICJ, au Laboratoire de Vibration Acoustique et MicrodB. Cette collaboration se poursuit actuellement dans le cadre du projet FUI LUG2 porté par la société MicrodB et soutenu par le pôle de compétitivité Minalogic.

Neolys

La start-up Néolys Diagnostics co-finance avec le Labex MILyon une thèse en mathématiques appliquées à l’étude de la quantification de la réponse d’une tumeur solide après un traitement par radiothérapie.
Cette thèse à mi-chemin entre le milieu industriel et académique a pour objectif à la fois de rapprocher ces deux mondes et de développer des aspects innovants de radiobiologie.

Visualisation d’une cellule, avec en fluorescence, les protéines (ATM) qui sont impliquées dans la réparation de l’ADN après irradiation.

Thalès et CNES

Deux collaborations avec Thalès et le CNES, entre Lyon et Toulouse ont été menées.

  • Un premier travail a consisté à appliquer la théorie des valeurs extrêmes univariée sur les données formées comme des quotients entre les erreurs estimées et les erreurs réelles sur la localisation GNSS. Le but étant de contrôler ces quotients et donc de caractériser les extrêmes en estimant la queue de distribution.
  • Une seconde collaboration a été mise en place pour étudier la duplication des trajectoires pour l’intégrité et la continuité EGNOS (EGNOS : système utilisant les signaux de satellites en orbite géostationnaire) – GALILEO. Dans ce second travail la duplication de trajectoires (Splitting) a permis d’estimer au mieux des événement rares. Ces aléas redoutés sont des pannes ou des indisponibilités de composants dans un système. L’action menée comprend également une comparaison à d’autres méthodes de fiabilité et particulièrement le réseau de Pétri.

Volvo

Collaboration entre Volvo et l’université Lyon 1 sur la création un générateur de cycles des itinéraires par des méthodes statistiques.

Un premier contrat de recherche avec l’université Chalmers (Suède) et l’entreprise Volvo (Göteborg, Suède) a été l’occasion d’une étude comparative de traitements anti-corrosion à l’aide de modèles de valeurs extrêmes. Dans le contexte de la corrosion de matériaux légers (aluminium, magnésium, etc.), le risque à évaluer est celui d’une perforation (phénomène local de « pit corrosion »). La profondeur maximale des zones corrodées est par suite la variable d’intérêt, et les techniques classiques d’analyse de variance ne sont pas applicables pour la comparaison des traitements dans ce cadre. Une méthodologie pour la comparaison de traitements a été mise en place, avec réalisation d’un logiciel destiné à l’entreprise Volvo.

VaLSEM est un noeud de MSO-AuRA (Modélisation, Simulation et Optimisation en région Auvergne Rhône-Alpes) qui est partie prenante du réseau des MSO national.