Présentation du projet

mercredi 8 octobre 2008
par  Webmaster IREM

L’idée forte du projet consiste à exploiter les TICE pour rendre réalisables par les élèves des calculs et des constructions géométriques, tous inaccessibles avec des moyens classiques. Parmi ces outils, geogebra semble particulièrement intéressant.

Après un nécessaire recensement des activités disponibles, voici quelques pistes concrètes.

1. La conception du mouvement des planètes (approche historique)

Il s’agit de rendre compte des observations et des modèles de Kepler (et d’autres) par un logiciel de géométrie dynamique ; l’apport de l’ordinateur est de permettre aux élèves de construire des figures (éventuellement animées, de surcroît) qu’il n’est pas raisonnable d’espérer les voir faire à la main.

2. Les cahiers Clairault

On trouve dans les cahiers Clairaut une mine d’activités et de données que l’exploitation informatique peut rendre bien plus vivantes.

3. Autres activités

Une possibilité voisine serait d’élaborer des activités pour exploiter des données fournies par l’Observatoire, en liant tableur et géométrie dynamique (le logiciel libre Geogebra permet ce genre de choses).

La prévision des éclipses, la construction d’éphémérides donnent l’occasion d’utiliser les tableurs de façon non triviale.

4. Celestia

L’utilisation de logiciels libres d’astronomie comme Celestia peut donner l’occasion de motiver des problèmes de géométrie dans l’espace.

Dans un autre esprit, deux idées moins liées aux TICE :

  1. Les calculs de distances en astronomie donnent lieu à des travaux sur les ordres de grandeurs.
  2. Le caractère logarithmique des échelles utilisées en astronomie, telle la magnitude, peut être exploité pour l’introduction des logarithmes.

De façon générale, tous ces thèmes sont l’occasion de parler de modélisation, problématique peu abordée au lycée : comment passer des observations brutes à leur mathématisation ?

Une fois construite une série d’activités « virtuelles » conséquente, il serait très enrichissant d’en donner une visualisation « concrète » par la conception d’une séquence au Planetarium de Vaulx-en-Velin.

La page du projet sur le site du Réseau Rhône-Alpes d’astronomie.


Documents joints

Réponse à l'appel d'offre
Réponse à l'appel d'offre

Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • Présentation du projet