Bilan 2006-2007

lundi 3 septembre 2007
par  Chercheurs dans les classes

Le compte-rendu suivant comporte une description des activités du groupe, suivie d’informations sur les diverses évaluations, ainsi qu’en annexe successivement :

  • les attentes des enseignants du secondaire qui ont été formulées préalablement aux visites,
  • le planning des visites,
  • les comptes rendus ou descriptifs de visite établis par les chercheurs,
  • les comptes rendus de visite issus de l’observation des enseignants du secondaire.

Remarque : le choix de la présentation des observations était laissé à l’appréciation de chacun. En tenant compte de la diversité et de la richesse de ce qui a été effectué, il est prévu de fixer quelques principe pour les compte-rendu à réaliser en 2007-08.

Description des activités du groupe

Le contexte du projet est la désaffection des études scientifiques par les élèves de lycées, en particulier des filières mathématiques. Dans ce contexte, l’IREM a mis en place en 2005 une action expérimentale modeste consistant à mettre en relation des lycéens et des étudiants autour des travaux d’initiative personnelle encadrés (TIPE). En 2006-2007, les activités du groupe ont pris une nouvelle forme, celle d’une rencontre entre chercheurs et classes de lycée. Huit classes de terminales S ou de première S ont reçu la visite d’un chercheur durant deux heures (cinq chercheurs sont impliqués).

En pratique, chaque séance en classe a été précédée d’une rencontre entre le chercheur et l’enseignant du secondaire pour une information réciproque sur le contenu de l’intervention (les objectifs, le déroulement, etc.) et sur la classe (éléments du programme, les connaissances des élèves, l’ambiance, etc.), pour assurer une bonne communication entre le chercheur et les élèves lors de la visite. Les visites ont pris différentes formes : conférences, débat, travaux en groupes pour les élèves, et les sujets abordés ont été riches et variés. Souvent, le chercheur aborde un sujet qu’il expose aux élèves (cela peut être interactif), puis il y a un débat (qui conduit souvent les élèves à le questionner sur ses travaux et son métier).

Les différentes forme d’évaluation

L’évaluation de ces visites a été faite de différentes façons par les élèves, l’enseignant de la classe et par le chercheur. Ces évaluations ont montré l’intérêt des élèves et de leur professeur pour ce genre d’intervention : les élèves ont fait preuve de curiosité vis-à-vis des rubriques mathématiques exposées et des activités du chercheur à l’université, cela leur a permis de prendre du recul par rapport au programme en vigueur dans leur classe, et, concernant l’après bac, cela leur a montré un aperçu de la filière universitaire en mathématiques.

L’utilité des mathématiques a été souvent mise en évidence, ainsi que leur caractère évolutif et les liens avec d’autres disciplines scientifiques. Enfin, les élèves se sont montrés friands de repères historiques, les sujets comportant des épisodes de l’histoire des mathématiques ont connu également beaucoup de succès.

D’un avis largement majoritaire, voire unanime, les élèves souhaitent renouveler l’expérience. Les chercheurs ont fourni des documents donnant des informations plus ou moins détaillées sur le contenu des visites, que l’on peut consulter dans cette rubrique.

Les chercheurs eux-mêmes ont pu trouver un enrichissement à travers ces rencontres, parfois cela a permis des observations qui ont leur intérêt dans leur recherche (en particulier pour une recherche en didactique).


Commentaires